L'exemple Américain

En marge de l'élection présidentielle 2016, les Américains se sont prononcés sur une série de référendums, notamment sur le cannabis. Neuf États en tout votaient pour autoriser la marijuana. Et c'est ainsi que la Californie est devenue cette nuit le cinquième État à autoriser l'usage récréatif de la marijuana, après le Colorado, l'Oregon, l'Alaska et l'Etat de Washington, ainsi que la capitale fédérale. L'Arizona, le Nevada et le Massachusetts ont également approuvé par référendum la pleine légalisation.

 Image22.jpg    

 

Les Pays-Bas

Depuis 1976, les Pays-Bas ont une politique dite de tolérance dans ce domaine. C’est cette année-là qu’est adoptée une nouvelle loi sur les opiacés qui établit officiellement une distinction entre drogues dures et drogues douces.

En 1972, le rapport néerlandais intitulé « Touwtrekken om hennep » conclut qu’un usage responsable du cannabis est tout à fait possible, et est comparable à celui de l’alcool et du tabac.

  

Dans le cadre de la politique de tolérance, la vente de drogues douces reste punissable, mais le Ministère public ne poursuit pas en justice les coffee shops si ces derniers respectent certaines règles, par exemple :

  • Vente de 5 grammes maximum par personne.
  • Stock ne dépassant pas 500 grammes.
  • Un coffee shop ne doit pas susciter de nuisances.
  • Interdiction de vendre des drogues dures.
  • Pas de vente de drogues douces aux mineurs.
  • Les coffee shops ne sont pas autorisés à faire de la publicité pour des drogues douces.
  • Les coffee shops ne doivent pas se trouver dans un rayon de 250 mètres d’une école.

 

 

L'Espagne

En Espagne, la culture du cannabis est, essentiellement, une activité qui ne peut être sanctionnée au niveau pénal que si elle est menée à des fins de trafic, excluant ainsi la culture de marijuana pour sa propre consommation.

 1666fb00-50cb-43cb-b52b-c67d6ac112ef_ORI 

la vente de graines, la culture et la consommation personnelle de marijuana dans des lieux privés sont légales. En fait, la culture à petite échelle ne pose généralement pas de problèmes face à la loi, mais parfois, selon le cas, les cultivateurs privés peuvent subir des descentes de police chez eux si des indices laissent à penser que leur plantation a une quelconque fin commerciale. 

 

 

En Suisse

En 2015, 60% des Suisses sont favorable à une légalisation complète du Cannabis. Depuis plus de 18 ans dans les années 2000, le cannabis y est toléré et disponible dans des commerces spécialisés. Il peuvent uniquement vendre du cannabis aux habitants Suisse.